INTERNET
ELIPS
 

Après une intervention

Une fois l’intervention pratiquée, vous êtes encore surveillé pendant 12 à 24 heures dans une unité de soins intermédiaires ou de soins intensifs. En effet, votre cœur reste encore dans une période à risque, notamment de troubles du rythme cardiaque. Dans cette unité, le personnel est parfaitement formé et équipé pour faire face à ces risques et agir en conséquence. On vous demandera de ne pas plier votre jambe ou votre bras, selon l’endroit où l’on a inséré le cathéter, car il y a un risque de saignement.

Après cette période de surveillance, vous allez être orienté(e) dans une unité d’hospitalisation. La surveillance se poursuit de manière allégée et le traitement est adapté en fonction de vos besoins.
C’est dans cette unité d’hospitalisation que l’on vous sensibilisera à la cause de ce qui vous est arrivé (facteurs de risques) et aux divers traitements que nous allons vous proposer.
Vous allez bénéficier d’examens complémentaires pour vérifier l’état du cœur et dépister des complications liées à l’infarctus :

Pas question de rester couché !
Vous allez débuter une première phase de réadaptation le jour même de votre arrivée dans l’unité d’hospitalisation avec un physiothérapeute. Cette réadaptation s’effectue très progressivement en fonction de votre état. Durant votre séjour, nous allons vous proposer d’effectuer une réadaptation cardio-vasculaire dès votre sortie de l’hôpital. C’est un programme remboursé par les assurances maladie que nous ne pouvons que vous recommander.

Puis arrive le jour de la sortie. L’équipe soignante considère que vous pouvez rentrer à domicile. A ce stade, les dosages de vos médicaments sont en général bien adaptés, mais ils nécessitent parfois encore de petits ajustements. Une ordonnance vous est remise et vous avez un rendez vous pour débuter le programme de réadaptation cardio-vasculaire.

Dernière modification le 23/09/2010